« Envoyé au bled » : une pratique récente
au cœur du film Le Jeune Imam

Renvoyer un ou plusieurs enfants dans le pays d’origine est une sanction qui s’est développée dans les années 2000 au sein des familles immigrées en France. Les conséquences sur la parentalité nourrissent le dernier film de Kim Chapiron, sorti en salles cette semaine.
Par Jean-Riad Kechaou, professeur d’histoire-géographie à Chelles (Seine-et-Marne)

Les errements douteux
des émissions d’histoire

Les Français aiment l’histoire. Pas à l’école mais à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux, au cinéma. Les productions grand public se multiplient autour de quatre figures de proue : Stéphane Bern, Lorànt Deutsch, Franck Ferrand et Virginie Girod. Parfois plus vulgaire que vulgarisée, l'histoire peut venir servir une idéologie ou se répandre sans regard critique.
Par Alexandre Lafon

Les Rascals, de Jimmy Laporal-Trésor :
touche pas à mes potes

Qu’est-ce qui agitait la jeunesse parisienne des années 1980 ? Dans son premier long-métrage, Jimmy Laporal-Trésor propose un contrepoint saisissant de la France de Mitterrand, à l’imagerie clinquante et insouciante. Il oppose brutalement une bande métissée à des skinheads au cœur de Paris, en louchant vers les guerres de gangs du cinéma américain.
Par Inès Hamdi, professeure de lettres en collège (académie de Créteil)

Tempête, de Christian Duguay : remise en selle

Le réalisateur de Jappeloup adapte le roman et la bande dessinée Tempête au haras, de Chris Donner, illustré par Jérémie Moreau. Il évite les scories du mélodrame sportif et familial en misant sur la justesse du jeu et des échanges, les décors, la passion pour le milieu équin et l’ambiance de la course. Par Ingrid Merckx, rédactrice en chef

Nos frangins, de Rachid Bouchareb :
Malik, Abdel et les crimes racistes

Le cinéaste d’Indigènes poursuit son travail de mémoire collective en retraçant les événements du 5 au 6 décembre 1986 où deux jeunes d’origine maghrébine ont été tués par la police à Paris et à Pantin. L’un a été érigé en martyr, l’autre est resté dans l’ombre. Par Ingrid Merckx, rédactrice en chef de L’École des lettres