Alexandre Lafon

Alexandre Lafon

80e anniversaire du débarquement
et de la Libération :
enjeux de mémoire, devoir d’histoire

Le 6 juin 1944, des centaines de soldats américains ont débarqué sur la plage d’Omaha Beach et ensanglanté les eaux de la Manche, tandis que des milliers de soldats anglais, canadiens ou français arrivaient sur d’autres plages. Le 80e anniversaire du débarquement est l’un des temps forts de cette année marquée par des célébrations historiques.
Par Alexandre Lafon, historien et professeur d’histoire (académie de Toulouse)

La Bibliothécaire d’Auschwitz
et Adieu Birkenau :
itinéraires de survivantes

Deux récentes BD relatent, pour l’une le destin de la jeune déportée tchèque Dita Adlerova, pour l’autre le dernier voyage avec une classe de la nonagénaire Ginette Kolinka, et sont des portes d’entrée dans une étude sensible de la Shoah. Leur étude comparée apporte un éclairage sur la période et contribue à faire perdurer les récits et les traces.
Par Alexandre Lafon, historien et professeur d’histoire (académie de Toulouse)

Rwanda, 1994 : mémoire du massacre

30 ans après le génocide des Tutsis par les Hutus, l’histoire des événements reste mal connue et peu enseignée. Elle recoupe pourtant plusieurs objets d’études, notamment ceux sur les décolonisations, se présenter, comprendre le monde ou la question du héros.
Par Alexandre Lafon, professeur d’histoire (académie de Toulouse)

L’entrée au Panthéon
de Missak Manouchian inaugure
les commémorations de la fin
de la Seconde Guerre mondiale

Premier étranger à entrer au Panthéon, poète d'origine arménienne et figure majeure de la Résistance fusillée au Mont-Valérien, Missak Manouchian symbolise avec son épouse Mélinée la défense de l’universalisme des valeurs de la République. Pour le président Emmanuel Macron, sa grandeur peut servir à retrouver de la cohésion nationale.
Par Alexandre Lafon, historien et professeur d'histoire (académie de Toulouse)

Laïcité, liberté : le faste émancipateur
de la loi de 1905

À l’occasion de l’anniversaire de la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905, retour sur le principe de laïcité, dans le cadre d’une semaine de manifestations au lycée de La Borde Basse, à Castres (81). Les programmes d’EMC se penchent sur la liberté en seconde, et sur le lien social en première.
Par Alexandre Lafon, professeur d’histoire-géographie-EMC

Notre planète. Chronique n° 7 :
Aux arbres citoyens !

La police essayant de déloger un écureuil de l'arbre où il s'est perché dans le cadre de l'opposition au projet de A69 entre Toulouse et Tarbes. Alain Pitton / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Réflexion sur la place des arbres d’hier à aujourd’hui, entre histoire et littérature, alors que des militants mettent leur vie en jeu et se mobilisent ce week-end encore contre un projet d’abattage au profit de la construction de l'A69 entre Toulouse et Castres.
Par Alexandre Lafon, historien et professeur d'histoire géographie au lycée

Hommage à Dominique Bernard :
témoignage 1

Professeur d'histoire, Alexandre Lafon perçoit l'attentat mené à Arras le 13 octobre et l'assassinat de Dominique Bernard comme un nouveau coup porté à l'institution scolaire. Une institution dont on ne se souvient, selon lui, jamais autant que lors d'un drame, et qui n'est plus défendue comme creuset de la Nation.
Par Alexandre Lafon, professeur d'histoire

Harcèlement : l’école en première ligne

Les cas de harcèlement qui frappent des adolescents semblent concentrer sur l’école la majorité des problématiques et des prises en charge. Est-ce un problème uniquement scolaire pour autant ? N’est-ce pas plutôt un phénomène social dont la lutte doit impliquer tous les acteurs et non pas seulement reposer sur des professionnels souvent démunis ?
Par Alexandre Lafon, professeur d'histoire et historien

Envisager la littérature
comme une source pour l’historien

Comment relier l’histoire et les lettres : illustrations à travers les programmes de seconde et de première. Les Misérables, Au Bonheur des Dames, Germinal… Les écrits fictionnels inscrits dans une époque disent un contexte. Il faut développer une méthodologie adaptée qui intègre les acquis de la recherche littéraire.
Par Alexandre Lafon, historien et professeur d’histoire au lycée (académie de Toulouse)