Philippe Leclercq

Philippe Leclercq

Vers un avenir radieux, de Nanni Moretti :
l’humour intact

En 1956 à Rome, le secrétaire d’une cellule du Parti communiste italien accueille un cirque hongrois après l’invasion de la capitale magyare par les chars soviétiques. Ce film-somme réunit toutes les marottes du réalisateur qui amuse et touche en mesurant que, le temps passant, il va peut-être devoir accélérer son rythme de tournage.
Par Philippe Leclecq, critique

« Raconte-moi ta vie ! »,
l’opération Auteurs solidaires en Île-de-France

L’opération phare du fonds de dotation Auteurs solidaires vise à sensibiliser les lycéens à leur histoire familiale et à la mettre en forme dans un projet artistique. Elle a organisé sa première édition en Île-de-France. La restitution s’est déroulée dans une belle effervescence au cinéma le Saint-André des Arts, à Paris, le 6 juin.
Par Philippe Leclercq, critique

Yé ! (L’eau), de la compagnie Circus Baobab :
explosion d’énergie

Dans un désastre de plastiques se joue, sur la scène du théâtre de la Scala à Paris, un autre drame : la guerre de l’eau, sous forme d’une fresque chorégraphiée, d’une rare intensité. Les deux femmes et neuf hommes de la troupe sont d’anciens enfants des rues ayant rejoint le collectif itinérant Circus Baobab, précurseur du cirque ouest africain.
Par Philippe Leclercq, critique